TOUTES LES PUBLICATIONS

En dehors de la boîte

Sortir de l’univers du discours clos !

 
Par Wyatt Reed
Une publication The Grayzone

Le journaliste à l’origine d’une enquête discréditée du New York Times, qui prétendait que le Hamas se livrait à des violences sexuelles systématiques le 7 octobre, apparaîtra aux côtés d’Hillary Clinton et des principaux responsables de la politique étrangère de Joe Biden, lors d’un événement organisé à l’université de Columbia pour justifier l’assaut d’Israël sur Gaza.

Dans une attaque remplie de contre-vérités, Elizabeth Dwoskin du Washington Post, ardemment pro-israélienne, a dénigré le reportage factuel de The Grayzone en s’appuyant sur des « recherches » effectuées par un organisme infesté de barbouzes et étroitement lié à l’Anti-Defamation League.

Elizabeth Dwoskin s’est également appuyée sur un ancien des forces spéciales israéliennes à la tête d’une campagne « Dôme de fer numérique » visant à censurer les critiques formulées sur les réseaux sociaux à l’encontre de l’assaut israélien contre Gaza.

Une publication Hamas

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Notre peuple palestinien, inébranlable et résilient,

Nos nations arabes et islamiques,

Peuples libres du monde entier, défenseurs de la vérité, de la liberté, de la justice et de la dignité humaine,

À la lumière de l’agression israélienne en cours contre la bande de Gaza et la Cisjordanie — et alors que notre peuple poursuit sa lutte pour l’indépendance, la dignité et pour se libérer de l’occupation la plus longue de l’histoire et durant laquelle il a fait preuve de bravoure et d’héroïsme en affrontant la machine meurtrière israélienne —, nous voudrions expliquer à notre peuple et aux peuples libres du monde la réalité de ce qui s’est passé le 7 octobre, les raisons qui l’ont motivé, son contexte général lié à la cause palestinienne, ainsi que réfuter les allégations israéliennes en mettant les faits en perspective.

Par Wyatt Reed et Max Blumenthal
Une publication The Grayzone

Une mère israélienne indignée a déclenché un tollé après avoir accusé l’armée israélienne d’avoir délibérément gazé son fils à mort alors qu’il était détenu dans un tunnel de Gaza. Elle affirme aujourd’hui que l’armée a fait enlever la pierre tombale de son fils après que son message critique est devenu viral.

Son meurtre fait suite à une série d’attaques de l’armée contre des captifs israéliens à Gaza, ce qui soulève des questions quant à l’existence d’une politique de tirs amis visant à empêcher les échanges de prisonniers.

Par William Van Wagenen
Une publication The Cradle

De nouvelles preuves montrent que ce sont les forces de sécurité israéliennes, et non le Hamas, qui ont causé le plus grand nombre de morts lors du festival de musique — des morts civiles qui ont ensuite été utilisées pour justifier le génocide de Gaza par Tel-Aviv.

Par Max Blumenthal et Aaron Maté
Une publication The Grayzone

En première page, le New York Times allègue qu’« un schéma plus large de violence à caractère sexiste le 7 octobre » a été mis en pratique par le Hamas. The Grayzone passe au crible l’article pour le réfuter point par point, puis demande des réponses au quotidien pour sa faute professionnelle en matière de journalisme.

Par Wyatt Reed
Une publication The Grayzone

Une note expliquant la rétractation de l’affirmation selon laquelle les militants du Hamas avaient des ordres précis quant à « quel commandant devait violer quelle soldate » indique que la publication s’est censurée à la demande du gouvernement israélien.

Par Ramzy Baroud
Une publication MintPress News

Les événements dramatiques et retentissants qui se sont déroulés en Palestine à partir du 7 octobre ont pris beaucoup de gens par surprise. Mais, les observateurs attentifs n’en faisaient pas partie.

Peu de personnes s’attendaient à ce que des combattants palestiniens soient parachutés dans le sud d’Israël le 7 octobre, et qu’au lieu de capturer un seul soldat — comme cela a été le cas en 2006 —, des centaines d’Israéliens, dont de nombreux soldats et civils, se retrouvent captifs dans la bande de Gaza assiégée.

La raison de cette « surprise », cependant, est la même que celle pour laquelle Israël est encore sous le choc collectif, à savoir la tendance à prêter une grande attention aux discours politiques et aux analyses de renseignements provenant d’Israël et de ses partisans, tout en négligeant largement le discours palestinien.

Pour une meilleure compréhension, revenons au début.

Par Robert Inlakesh
Une publication The Cradle

Le traitement équitable des prisonniers israéliens par le Hamas fait désormais partie de la guerre de l’information que se livrent les Palestiniens et Tel-Aviv. Ce qui n’est pas dit, c’est qu’il reste des milliers de Palestiniens en captivité qui survivent à peine aux conditions de détention israéliennes.

Par William Van Wagenen
Une publication The Cradle

Des projections privées aux manipulations médiatiques, en passant par les mensonges purs et simples, l’armée israélienne met tout en œuvre dans son blitz de propagande pour justifier une guerre totale contre Gaza.

 
 
Paramétrage
 Aspect :
Blanc Blanc antique
Noir Gris ardoise foncé