Toutes les publications

En dehors de la boîte

Sortir de l’univers du discours clos !

Par Arnaud Galliere et Pauline Perrenot
Une publication Acrimed

Seconde partie de notre article consacré à la couverture médiatique du « conflit israélo-palestinien » par France 2.

Par Arnaud Galliere et Pauline Perrenot
Une publication Acrimed

Du 7 mai au 8 juillet, nous avons étudié de manière exhaustive les reportages et les directs que le 20 h de France 2 a consacrés à la situation en Israël et dans les territoires palestiniens. De dépolitisation en désinformation, on y observe une couverture au rabais, usant quasi méthodiquement des biais traditionnels en la matière (auxquels nous avons consacré notre première émission sur Radio Cause Commune).

Par Nils Solari
Une publication Acrimed

Désintérêt des rédactions et sous-information chronique : deux traits de l’information internationale dominante dont la Bolivie continue de faire les frais. Lors d’un concert de désinformation autour des élections générales (présidentielle notamment) organisées en 2019, la presse française (et internationale) n’a pas hésité à maquiller un coup d’État en « démission forcée » ou en produit d’une « convergence de griefs » contre le président sortant Evo Morales. Le tout accompagné d’un regard plein de bienveillance sur l’autoproclamation de Jeanine Áñez à la Présidence, au terme d’un processus ayant piétiné les principes démocratiques les plus élémentaires.1 Si l’arrestation de cette dernière, entre le 12 et le 13 mars 2021, a fait « réapparaître » le pays dans la presse française, le traitement médiatique n’en a pas été meilleur. Dépendance à l’AFP, bâtonnage de dépêches, amnésie et manque d’investigation ont une nouvelle fois fait tousser l’information.

Par Nicolas Roux et Pauline Perrenot
Une publication Acrimed

Problème public numéro un à l’université ? Depuis les déclarations de la ministre Frédérique Vidal face à Jean-Pierre Elkabbach autour des « universités en proie à “l’islamo-gauchisme” » (un des thèmes de « l’interview-tribune » de CNews), et ses velléités de commander une enquête sur le prétendu phénomène dans les facultés françaises, le sujet est traité partout dans les grands médias. Énième illustration de la capacité de ces derniers à co-construire un problème public en grossissant et déformant les faits convoqués en plus de balayer les positions du CNRS d’un revers de main, l’épisode nous invite à nous repencher sur une précédente séquence, ayant largement labouré le terrain de la cabale politico-médiatique actuelle : le « Manifeste des 100 » publié dans Le Monde en octobre 2020, et pour ce qui concerne Acrimed, ses dites « preuves à l’appui », composées majoritairement d’articles de presse.

Par Frédéric Lemaire et Pauline Perrenot
Une publication Acrimed

L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine a provoqué, dans de nombreux médias, un déferlement de propos racistes et d’amalgames dont nous avons donné un premier aperçu. Sur les chaînes d’info en continu, les commentateurs en vue ne se sont pas fait prier pour alimenter la surenchère. Quitte à faire, entre autres, la promotion des propositions du Rassemblement national ou encore le procès de l’État de droit… Retour sur le meilleur du pire des chaînes d’info.

Nous publions une carte du paysage médiatique français, qui permet de démêler l’écheveau des concentrations dans la propriété des grands médias. Cette carte est le fruit d’un partenariat entre Acrimed et Le Monde diplomatique.

 
 
Paramétrage
 Aspect :
Blanc Blanc antique
Noir Gris ardoise foncé