Isolé, Israël a hacké le Concours Eurovision de la chanson pour paraître populaire

Isolé, Israël a hacké
le Concours Eurovision de la chanson
pour paraître populaire

Une publication InTrustWeDoubt


Statistque Propagande Musique Divertissement
Israël Palestine Europe
Article

Traduit de l’anglais par EDB () • Langue originale : anglais


Israël a recruté des sionistes à travers le monde pour les faire voter lors du Concours Eurovision de la chanson, puis a présenté les résultats comme la preuve que les non-sionistes le soutiennent, lui et sa guerre contre Gaza.

*

La semaine dernière, le Concours Eurovision de la chanson s’est achevé. Israël a remporté la cinquième place au classement général et la deuxième sur la base des seuls votes des téléspectateurs. Les Israéliens affirment que les résultats de l’Eurovision montrent que, contrairement à ce que disent les médias occidentaux, « le peuple » soutient Israël et sa guerre contre Gaza, tandis que seules les « élites » s’y opposent. Leur argument : les téléspectateurs ont donné à Israël une moyenne de 9 points, contre 1,4 point attribué par les jurys. À titre d’exemple, voici une capture d’écran d’un article (extraits) du Jerusalem Post reprenant cette affirmation :




The Jerusalem Post : « Quel sentiment anti-israélien ? Le vote du public européen fait briller Eden Golan à l’Eurovision — commentaire
[…]
Au cours des derniers mois, on pourrait croire qu’Israël est la nation la plus détestée de la planète. Les campements sur les campus, les troubles de l’ordre public pour sensibiliser à la guerre de Gaza et les différends diplomatiques, alors qu’Israël tente de récupérer les otages toujours détenus par le Hamas, ont tous contribué au déclin de l’estime du public à l’égard de l’État juif.
[…]
Israël reçoit 323 points du public
Malgré la ferveur du camp pro-palestinien et anti-israélien, on pourrait être surpris de voir à quel point Israël a obtenu de bons résultats dans tous les domaines lors du vote télévisé du public.
[…]
La diversité des points d’Israël provenant de différents pays, dont certains n’ont pratiquement aucune présence juive, signifie qu’en dépit du bruit public permanent dans l’arène pro-palestinienne, en dépit des attaques constantes contre l’État juif, il existe une majorité silencieuse. »

Cependant, le graphique suivant que nous avons réalisé fournit une bien meilleure explication, car nous constatons une forte corrélation entre la population juive d’un pays et les points accordés à Israël.

Population juive par pays / Résultats de l’Eurovision 2024
Note : Saint-Marin et l’Albanie ont été ignorés en raison du manque de données sur leur population juive. Bien sûr, tous les Juifs ne soutiennent pas Israël, mais beaucoup le font, et c’est donc un bon indicateur du nombre de sionistes dans un pays.

En théorie, corrélation n’est pas causalité ; et cette corrélation pourrait n’être qu’une coïncidence. Cependant, les preuves que nous avons recueillies montrent clairement qu’Israël et les sionistes ont orchestré une manipulation massive des votes à des fins de propagande, ceci en raison du soutien en faveur d’Israël qui ne cesse de décliner dans le monde entier.

La manipulation

Le règlement de l’Eurovision autorise 20 votes par électeur, à raison d’un euro par vote. Les sionistes du monde entier se sont mobilisés pour acheter 20 voix chacun pour Israël. Si vous effectuez une recherche sur Twitter avec l’expression « 20 votes Eurovision », vous obtiendrez presque exclusivement des partisans d’Israël qui se vantent de leur vote politiquement motivé.

Exemple d’un partisan israélien qui invite les gens à voter 20 fois pour Israël (ce qui est légal) et qui ajoute ensuite qu’il est possible de le faire « encore et encore » avec différentes cartes de crédit (ce qui est illégal)

Et il ne s’agissait pas seulement d’une action décentralisée et spontanée menée par des sionistes de façon individuelle. Selon le site d’information israélien Ynet, le ministère des Affaires étrangères et le Bureau de la publicité du gouvernement ont investi dans une campagne ciblée pour obtenir des votes non pas sur la base de la chanson elle-même, mais en faisant appel à des opinions pro-sionistes et islamophobes.

Extrait de l’article de Ynet :


Ynet : « Il y a pas mal de surprises : voici les pays où le public a donné 12 points à Aden Golan
[…]
Le soutien que Golan a reçu du public européen a été précédé par une campagne du ministère des Affaires étrangères et du bureau de la publicité du gouvernement à l’intention des fans de l’Eurovision, dans laquelle la représentante israélienne s’est adressée à eux en français, italien, espagnol, allemand, tchèque, letton, estonien, albanais, géorgien et anglais — et leur a demandé de voter pour elle. La campagne affirme que “face à la vague de haine et aux manifestations musulmanes à Malmö, une contre-réaction de la majorité silencieuse est en train de se produire. Les Européens n’aiment pas ce qu’ils voient”.
Les vidéos de Golan ont été mises en ligne sur une chaîne YouTube dédiée et ont été vues plus de 14 millions de fois. La campagne a séduit un public sélectionné sur la base d’une analyse minutieuse des habitudes de vote des pays dans le passé et de l’intérêt que ces pays ont manifesté pour la chanson “Hurricane”. Le ministère des Affaires étrangères et le Bureau de la publicité ont mis l’accent sur le public amateur de l’Eurovision, comme la communauté LGBT en Europe, les membres des fan-clubs, les journalistes qui couvrent le concours et les leaders d’opinion dans le domaine. »
[Traduit de l’hébreu (NdT)]

Le Times of Israel a également admis que derrière les résultats du vote se cachait une campagne pro-israélienne évidente visant à recueillir des voix sur une base politique :


The Times of Israel : « Comment le pays considéré comme un paria par tant de gens en raison de la guerre qu’il mène contre le Hamas à Gaza a-t-il pu devenir si populaire ? Il n’existe pas de véritable moyen d’analyser les motivations de millions d’électeurs — et la European Broadcasting Union ne révèle pas le nombre de votants —, mais quelques tendances se dégagent clairement.
[…]
Ces mêmes sites Internet ont bien sûr accusé une conspiration sioniste mondiale d’être à l’origine des résultats du vote télévisé. La vérité est qu’il y a eu manifestement un effort organisé et dévoué de la part des partisans d’Israël pour donner leurs votes à Golan en dépit de menaces et d’une haine intense, et cela a clairement attiré les voix de beaucoup de personnes qui ne regardent pas l’Eurovision chaque année. »

Cela a également été étayé par une fuite accidentelle des votes lors de la demi-finale en Italie, qui a montré que, alors que tous les autres pays en Italie n’ont obtenu que des pourcentages à un seul chiffre, Israël, lui, a reçu 39 % des voix.

Pour comprendre à quel point ce résultat est anormal, nous le comparons à la même demi-finale en Italie, mais en 2022 (fichier PDF). À l’époque, l’Ukraine venait d’être envahie par la Russie, et l’Europe la soutenait pleinement (de toute évidence, la sympathie pour l’Ukraine envahie était plus grande que celle pour Israël, l’envahisseur).

Pourtant, comme vous pouvez le voir ci-dessus, malgré toute cette sympathie, l’Ukraine en 2022 n’a obtenu que 24 % des voix, soit à peine 7 % de plus que la deuxième place (Moldavie). Les 39 % d’Israël en 2024 représentent un incroyable 32 % de plus que la deuxième place.

Néanmoins, quelques pays vont à l’encontre de la corrélation que nous avons trouvée :

  • L’Espagne et le Portugal ont donné 12 points malgré une faible population juive. Ces deux pays ont récemment été très populaires auprès des expatriés israéliens, en raison de politiques d’immigration favorables. Ces expatriés récents ne sont probablement pas encore pris en compte dans les données relatives à la population juive et pourraient expliquer cette valeur aberrante.1
  • L’Ukraine, la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie ont obtenu des scores faibles, inférieurs à ce que l’on pourrait attendre compte tenu de leur population juive. Cela pourrait être lié au mécontentement à l’égard d’Israël, qui n’a pas participé au boycott de la Russie à la suite de la guerre en Ukraine. Le site d’information israélien Ynet a fourni une explication qui s’inscrit dans cette logique, en indiquant que la représentante d’Israël, Eden Golan, « était une star en Russie et s’est même produite en Crimée ».
  • La Croatie a donné 0 point. Il s’agit probablement d’un vote stratégique, car les sites de paris donnaient à la Croatie et à Israël les meilleures chances de l’emporter.

Ainsi, bien qu’il y ait quelques valeurs aberrantes, la corrélation générale indique que ce ne sont pas les Européens qui sont pro-israéliens, mais plutôt que les sionistes se sont mobilisés et ont voté pour donner l’impression que les Européens ont des opinions pro-israéliennes.

Les partisans d’Israël tentent désespérément de présenter un concours de chansons comme un sondage politique, précisément parce que les sondages réels montrent clairement que le monde ne soutient pas Israël. Par exemple, 96 % des manifestants étaient favorables à la Palestine et contre la guerre.

Manifestations pour et contre Israël à travers le monde
07/10/2023 - 24/04/2024

Selon les pro-israéliens, le fait que les Britanniques accordent 12 points à Israël à l’Eurovision signifie qu’ils soutiennent la guerre. Pourtant, un sondage réel sur l’opinion des Britanniques à ce sujet montre que 69 % d’entre eux estiment qu’Israël devrait cesser immédiatement sa guerre et qu’une grande majorité est favorable à l’interdiction des ventes d’armes par leur pays.

Sept Britanniques sur dix estiment qu’Israël devrait cesser son action militaire et appeler à un cessez-le-feu.

La plupart des Britanniques sont favorables à une interdiction des ventes d’armes à Israël par le Royaume-Uni.

Si l’on considère spécifiquement les sondages de l’Eurovision : une enquête réalisée dans 6 pays, où Israël a obtenu 12 points et le Danemark 8 points, a montré qu’une large majorité non seulement ne voulait pas soutenir Israël dans le concours, mais était en fait favorable à son interdiction.

Eurotrack : Israël devrait-il être autorisé à participer à l’Eurovision ? Alors que les gens ont tendance à dire non dans chaque pays, ceux qui ont l’intention de regarder l’Eurovision sont plus enclins à penser qu’il devrait être autorisé.

Il en va de même aux États-Unis et dans le monde entier. Israël perd du soutien chaque jour où la guerre contre Gaza se poursuit.

Les Américains désapprouvent désormais les actions militaires israéliennes à Gaza.

Comme si cela n’était pas déjà assez absurde, le ministère des Affaires étrangères d’Israël a admis avoir contribué à fausser les résultats (uniquement en hébreu, évidemment, et vous pouvez compter sur les médias occidentaux pour ne pas le traduire pour leurs lecteurs), tout en affirmant simultanément que les résultats indiquent l’existence de « courants underground » qu’Israël devrait essayer, avec sa propagande, de propager davantage en sa faveur.

Extraits de l’article de Ynet :



Ynet : « Les diplomates ont été surpris par la réussite d’Aden Golan : “c’est la preuve qu’il existe une crainte de la part des pays pour adopter une position pro-israélienne”
[…]
“Nous savions que la situation était moins grave que ne le montrent les manifestations dans les rues d’Europe, mais nous ne nous attendions pas à un soutien aussi massif”, a déclaré à Ynet David Saranga, directeur adjoint par intérim de la diplomatie publique au ministère des Affaires étrangères. “Le fait que même des pays où l’opinion publique est critique à l’égard d’Israël, comme la Suède ou l’Irlande, aient donné à Israël un score élevé, indique qu’il existe des courants underground qui méritent d’être analysés.”
[…]
“Il est vrai qu’Aden est une excellente chanteuse qui a réussi à émouvoir un grand public, et il est vrai qu’en tant que ministère des Affaires étrangères, nous avons agi auprès d’audiences amicales pour augmenter le nombre de votes, mais il existe d’autres processus ici qu’il est important de repérer et de mettre à profit dans notre travail à l’avenir”, a déclaré Saranga. “L’écart entre le vote du jury et le vote du public révèle la crainte des décideurs et des responsables publics d’adopter une position pro-israélienne. La crainte est celle d’un terrorisme de la part d’une minorité bruyante qui, dans de nombreux cas, est musulmane. Nous avons appris que la majorité silencieuse est bel et bien silencieuse et que la minorité bruyante est bel et bien minoritaire. La tâche qui nous incombe maintenant est d’amener la majorité silencieuse à sortir et à s’exprimer.” »
[Traduit de l’hébreu (NdT)]

Le déclin de l’image et du soutien d’Israël dans le monde entier a conduit les sionistes à rechercher désespérément le moindre signe qui montrerait qu’ils sont soutenus et acceptés, ce qui s’est traduit par une manipulation massive d’un concours de chansons, immédiatement suivie d’une grande jubilation due à la supposée popularité d’Israël parmi les masses silencieuses, ces dernières étant en réalité les sionistes eux-mêmes.

En fin de compte, le résultat à l’Eurovision ne montre pas à quel point Israël est aimé, mais plutôt à quel point — tel un incel qui s’envoie des fleurs au bureau pour la Saint-Valentin —, il est désespéré de cacher qu’il ne l’est pas.

Sources :


Sources de l’illustration d’en-tête :


  1. En statistique, une donnée aberrante (outlier, en anglais) est une valeur ou une observation qui est « distante » des autres observations effectuées sur le même phénomène, c’est-à-dire qu’elle contraste grandement avec les valeurs « normalement » mesurées. (NdT) 

 

Paramétrage
 Aspect :
Blanc Blanc antique
Noir Gris ardoise foncé