Toutes les publications

En dehors de la boîte

Sortir de l’univers du discours clos !

Par Ben Norton
Une publication Multipolarista

Le gazoduc Nord Stream, reliant la Russie à l’Allemagne, a été saboté quelques heures seulement avant que l’Union européenne n’ouvre son propre gazoduc de la mer Baltique, allant de la Norvège à la Pologne. Aux États-Unis, le secrétaire d’État, Antony Blinken, s’est réjoui que ces attaques soient une « formidable opportunité » d’affaiblir Moscou.

Je sais comment arrêter Vladimir Poutine une fois pour toutes. J’offre ici gratuitement ma sorcellerie stratégique à l’empire occidental.

Avant de révéler mon plan imparable, nous devons d’abord comprendre que l’Associated Press vient de nous informer qu’il s’agit d’une « théorie de la conspir...

Par Evan Reif
Une publication CovertAction Magazine

« La terreur ne sera pas seulement un moyen d’autodéfense, mais également une forme d’agitation, qui touchera amis et ennemis, qu’ils le désirent ou non. » (UVO, Organisation militaire ukrainienne fasciste, brochure de 1929)

« La terreur ne sera pas seulement un moyen d’autodéfense, mais également une forme d’agitation, qui touchera amis et ennemis, qu’ils le désirent ou non. » (UVO, Organisation militaire ukrainienne fasciste, brochure de 1929)

Une nouvelle réalité est en train de voir le jour : le monde unipolaire appartient irrévocablement au passé, et un monde multipolaire commence à prendre forme.

L’objectif suprême est le changement de régime en Russie. L’Ukraine n’est qu’un pion dans le jeu — ou pire, juste de la chair à canon.

Par Ali Abunimah
Une publication The Electronic Intifada

Israël et son lobby dépendent du soutien des États-Unis. Ainsi, lorsque Washington entre en guerre, le lobby offre souvent ses services de propagande à la cause.

Par Ben Norton
Une publication Multipolarista

L’ancien ambassadeur des États-Unis en Russie, William J. Burns, aujourd’hui directeur de la CIA, a admis dans un câble diplomatique classifié de 2008 que l’expansion de l’OTAN en Ukraine franchissait les « lignes rouges » de Moscou en matière de sécurité et « pourrait potentiellement diviser le pays en deux, entraînant des violences ou même, selon certains, une guerre civile, ce qui forcerait la Russie à décider si elle doit intervenir ».

Par Ben Norton
Une publication Multipolarista

Les notes d’une réunion de 1991 prouvent que les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne ont assuré à l’Union soviétique que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’est. Cela fait partie d’un ensemble croissant de preuves attestant que l’Occident n’a pas tenu sa promesse envers la Russie.

 À la faveur de la « guerre froide », la narration consensuelle de la « grande alliance antifasciste » (1941-1945) s’effondre comme un château de cartes. Les alliés de la veille ne le sont plus, et un nouveau récit supplante l’ancien dans chacun des deux camps. Pour le monde occidental — désorma...

 
 
Paramétrage
 Aspect :
Blanc Blanc antique
Noir Gris ardoise foncé